Kataragama et ses singes (trop) gourmands !

Kataragama est un lieu central du culte bouddhiste au Sri Lanka, et j'y ai vécu une magnifique expérience !


Les habitants (bouddhistes) s'y rendent une fois par an, pour faire des offrandes et demander de l'aide à Bouddha dans leurs nouvelles entreprises.
Et j'ai eu la chance de pouvoir participer à une cérémonie d'offrandes lors de mon passage en décembre 2011. Malheureusement, ce n'était pas un jour de Poya, jour de pleine lune où Kataragama se remplit de pèlerins et où paraît-il l'atmosphère est festive et sereine.

Je suis donc arrivée dans une ville calme, où plein de commerces de fruits occupent le chemin pour se rendre au temple. On y achète donc une coupelle de fruits, qui servira aux offrandes.


Sur le chemin du temple, il faut faire extrêmement attention aux singes, qui n'hésitent pas à nous attaquer pour voler le contenu de la corbeille, et ils ont assez agressifs !

Pris en flagrant délit de banane !
Une fois arrivés au temple, on dépose tout d'abord ses chaussures à l'extérieur, puis on entre dans une grande cour, où on peut voir un rituel : des gens jettent dans un petit enclos rempli de grosses pierres des noix de coco avec une mèche enflammée.
Ils font un souhait, et si la noix de coco se brise, alors cela signifie que le souhait a été entendu par Bouddha.
Souvent, c'est une demande d'aide dans son business ou avant un grand projet comme l'achat d'une maison, d'un véhicule, ou encore un mariage.


Ensuite, nous sommes allés à l'entrée du temple, au milieu d'une petite foule. On nous a déposé des cendres sur le front, puis de l'eau. Nous sommes ensuite entrés dans le temple en file indienne, les moines ont récupéré quelques fruits et les sous posés dans notre panier d'offrandes, et nous sommes sortis.


Dehors, nous avons alors partagé les fruits restants avec les gens, et nous avons récupéré un collier en papier (que l'on aperçoit sur la 1ère photo des fruits) qui est à changer tous les ans et signifie que nous avons fait un don pour Bouddha, donc qu'il nous protège (on voit souvent ces colliers en papiers dans les voitures sri lankaises).

C'est donc une expérience réalisée au coeur du bouddhisme, sans aucun touriste, en immersion totale. J'ai également adoré le fait que les Sri lankais ne prêtaient pas attention au fait que nous sommes issus d'une autre culture : nous avons été totalement intégrés, sans regard de travers, et ça, ça fait chaud au coeur...

Labels: , , , , , , , , ,