Rouler sous la pluie... Même pas peur !

Aujourd’hui, c’est une anecdote de voyage que je vais vous raconter ! Rigolote avec du recul, effrayante sur le moment :)


Lors de mon voyage au Sri Lanka en décembre 2011 avec ma tante, au moment du départ, nous étions à Tangalle au sud de l’île. Nous avions alors 6h de route qui nous attendaient pour rejoindre l’aéroport situé près de Colombo (à l’ouest).

C’est le cœur triste que nous partons, et pour nous soutenir, le temps a aussi décidé d’être triste.
(Lorsqu’il pleut au Sri Lanka, ce n’est pas vraiment comme en France. Ce sont des énormes averses qui tombent et elles sont bien souvent courtes).


Une première énorme averse nous tombe alors dessus, et notre chauffeur décide alors tout naturellement de mettre en marche les essuie-glaces… Sauf que rien ne se passe ! Ils sont cassés… Ne voyant rien sur la route et roulant à une allure de 40-60km/h, on se dit alors avec ma tante qu’il va s’arrêter.



Sauf que même avec une visibilité zéro, notre pilote est un warrior ! Il a roulé, en voyant je ne sais comment devant lui, en doublant tout à fait normalement les tuk-tuks et les motos, vraiment comme si de rien n’était ! Rappelez-vous quand je décrivais la conduite sri lankaise (ici)… Là c’était un cauchemar !!




J’ai crû qu’on allait jamais arriver entières et se prendre un camion ou un bus en face, car la vitesse des véhicules ne ralentit pas en temps de pluie !

Mais non, l’ami de Rohitha qui conduisait, gérait parfaitement bien la situation, et ne nous écoutait pas lorsqu’on lui disait de s’arrêter... car il ne voulait pas nous faire manquer l’avion et lui devait se refaire ensuite 6h de route pour rentrer... Donc hors de question pour lui de perdre du temps ! Mais à choisir, j’aurai préféré prendre l’avion suivant et ne pas avoir aussi peur sur la route !

Au bout d’un moment, il a tenté de trouver un garage sur la route, cependant à 17h en rase campagne, c’était peine perdue… Après 30 minutes à rouler ainsi, la pluie a fini par cesser et nous nous sommes arrêtés dans une buvette au milieu d’un village totalement perdu dans la campagne, où se trouvait cette jolie voiture jaune.


La fin du trajet s’est bien passée (sans pluie !), mais la montée d’adrénaline en expérimentant la conduite sous la pluie, je m’en serai bien passée ;-)

Labels: , , , , ,